MARSEILLE : ACTIVITES NAUTIQUES ET PLAISANCE INTERDITES, LE CLUB DE WAKEBOARD WAKESURF SKI NAUTIQUE W&S OBLIGE DE SUSPENDRE SON ACTIVITE JUSQU’AU 1ER JUIN 2020.

UN CONTEXTE SANITAIRE SANS PRECEDENT :  La France a été touchée de plein fouet par une crise sanitaire (Covid 19) qui a des impacts tant au niveau de la vie quotidienne des Français, qu’au niveau économique, social, et n’épargnera pas le secteur du Sport   dans lequel nous oeuvrons. (Le sport comme support de prévention à la santé, comme support d’éducation, comme moyen thérapeutique, comme moyen d’expression, comme moyen de développement et de l’accessibilité du sport pour tous. )

Confinement des plages de Marseille jusqu'au 01 Juin 2020

Après une période de 45 jours de confinement, le pays entame une période de déconfinement inégale selon les territoires et les villes, dont Marseille est l’une des premières villes de France a subir les conséquences économiques, sociales, politiques et sportives. (Sans aller dans l’interrogation des mesures de prévention mises en place par le gouvernement; et des politiques publiques pour lutter contre la propagation du Coronavirus qui a eu un impact sur la vie de chacun)

Notre association et bien d’autres acteurs dans le domaine du nautisme se retrouvent en 1ère ligne des conséquences d’une pandémie planétaire.

interdictionlittoralmarseillais.alt

Les mesures de déconfinement ainsi que les interdictions restent légitimes sur de nombreux points. La taille de la population marseillaise, l’organisation de notre cité, l’agencement des infrastructures du littoral, les différents pont du mois de mai  semblent être un obstacle à la réouverture des plages et à la lutte contre la propagation du Covid-19; car on pourrait voire « débarquer » de nombreuses personnes sur ces espaces, pour profiter de l’air marin et de la vue imprenable sur les Iles de l’Archipel du Frioul. (Environnement qui fait du bien au moral des Marseillais et qui est tant apprécié des « français » vivants dans les terres qui n’ont pas la chance de bénéficier de ce cadre environnemental dont nous bénéficions au quotidien.)

UN PLAN SANITAIRE QUI FAIT DU MAL : LA VILLE DE MARSEILLE MARCHE SUR DES « OEUFS » : Les Bouches-du-Rhône est le seul département de France à fermer TOUT son littoral. Une reprise des activités nautiques était possible mais non approuvée par la Ville de Marseille.

marseille.alt

Une reprise puis interdiction des activités nautiques et de plaisance à Marseille.

Au niveau législatif, il fallait lire à travers les lignes (…) : le gouvernement autorisait, sous certaines conditions et sous autorité des préfets et proposition des maires, l’autorisation des activités nautiques et de la plaisance au dela des 300 mètres.

Cependant, les Mairies, entre autre la Ville de Marseille qui réglementent la pratique et l’accès à la plage au littoral et à la bande des 300m, n’a pas approuvé cette autorisation préfectorale.

Après une période de confinement et d’un déconfinement progressif depuis le 11 Mai 2020, l’Etat prend de nombreuses précautions laissant les territoires gérer les mesures de déconfinement locales par les préfets et les mairies, chapeautées par des orientations et préconisation des ministères et des fédérations (prenant soin de soutenir les actions mises en oeuvre par l’état) mais bien loin des réalités locales et des risques encourus aux freins et la circulation du COVID-19.

Mise en place de nombreux collectifs pour une reprise des activités nautiques.  De nombreux collectifs s’attèlent à proposer et orienter les mesures politiques locales en innovant, créant de concepts, pour permettre la reprise des activités entre autre nautiques mais en vain.

La dimension démocratique et les idées du peuple (si on peut considérer que le milieu sportif et nautique est représentatif de près de 1 million de Marseillais), n’est pas entendu et ne fait que renforcer les interdictions liées à la lutte contre la propagation du COVID-19.

En comparaison aux espaces du littoral, aux grandes enseignes, aux écoles toutes confondues, aux files d’attente interminables dans les différents services de la cité, les plages quant à elles restent fermées.

INTERDICTION LEGITIME OU RENVOI DE RESPONSABILITES ? 

Suite à l’allocution du Président de la République lundi 13 avril, la réouverture du réseau notamment de petit gabarit à la navigation touristique et de plaisance est reprogrammée à partir du 29 mai prochain alors que la période de déconfinement débute le 11 mai prochain. A cet instant, les dés étaient déjà jetés et le calcul d’un déconfinement progressif avait déjà été organisé. Jusqu’au 11 mai, aucune navigation n’était autorisée, aucune activité nautique n’était autorisée par la puissance publique, et l’accès aux berges, aux plages était également interdit au public.

Le 8 mai 2020, un Arrêté du préfet maritime (n° 62-2020 du 08 mai 2020 règlementant la navigation des navires et les activités maritimes dans les eaux intérieures et territoriales françaises de la Méditerranée) est publié s’appliquant du lundi 11 mai au dimanche 1er juin 2020 inclus, proposant des mesures de déconfinement, (dans un but de contenir la propagation du COVID-19), sous réserve des compétences des maires. 

Cet arrêté donne ainsi l’autorisation d’aller en mer sous certaines conditions : (escale limitée, distance maximum de 54 milles marins (environ 100 km), embarquement de moins de 10 passagers, interdiction des manifestations nautiques mais avec l’autorisation des maires des communes.

D’UN DECONFINEMENT « ORGANISE  » PAR LA PREFECTURE MARITIME A UNE DECHARGE DE RESPONSABILITE AU NIVEAU DES COMMUNES : UN MANQUE DE COORDINATION. 

L’intérêt général, une vigilance sanitaire d’un coté, un manque de responsabilité de l’autre et en résumé une interdiction qui se prolonge et s’entérine sur la ville de Marseille.

Les communes voisines, possédant des littoraux, ont permis de lever certaines interdictions (par rapport à leur territoire, leur population, leur étendue des côtes et leurs plages), d’autres poursuivent le confinement y compris maritime.

Après un essai non transformé de sortie en mer (A Marseille) aux alentours du 11 Mai 2020, les directives sont claires, tant que la Mairie de Marseille ne donne pas son aval, aucune activité nautique quelle qu’elle soit ne pourra se faire.

En conclusion : Nous sommes donc forcés d’attendre le 1er Juin 2020 pour un nouvel arrêté et une approbation de la ville de Marseille à réouvrir les plages et permettre en ce qui nous concerne de reprendre l’activité du Club de Wakeboard Wakesurf Ski Nautique W&S.

DANS L’ATTENTE D’UN ACCORD MAIRE-PREFET POUR LA REPRISE DES ACTIVITÉS NAUTIQUES POUR PERMETTRE AU CLUB DE WAKEBOARD / WAKERSURF DE REPRENDRE SES ACTIVITES SPORTIVES …

#SOYEZPRUDENTSRESTEZVIGILANTS

wakeboard.alt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s